Chez les criminels, l’habit ne fait pas le moine

Alicia Blancher
L'Express de Toronto
Encore aujourd’hui, les vêtements ne sont que très peu étudiés par les criminologues et les historiens du crime. Alison Matthews David, qui a animé une conférence de la Société d’Histoire de Toronto à ce sujet à l’AFT mercredi soir, en a fait son domaine de prédilection.