Fiction plus douce que la plate réalité

Paul-François Sylvestre
L'Express de Toronto
Marielle Giguère signe un premier roman intitulé «Deux semaines encore», où elle décrit une famille assez dysfonctionnelle, merci.