Insidieuse reconnaissance faciale

Agence Science-Presse
L'Express de Toronto
En devenant récemment la première ville américaine à interdire la technologie de reconnaissance faciale pour la police et la municipalité, San Francisco a remis à l’ordre du jour les inquiétudes quant à la protection de la vie privée.