On a «réécrit» l’ADN d’une bactérie

Pascal Lapointe
L'Express de Toronto
Où commence la vie artificielle? Des généticiens continuent de déplacer la ligne avec une bactérie E. coli: cette fois, ils ont «réécrit» son ADN, conduisant à une bactérie qui continue de se reproduire, quoique plus lentement, et avec un manuel d’instructions légèrement différent.