Langues officielles : pas de progrès vers l’égalité sans actions spécifiques

Gérard Lévesque
L'Express de Toronto
Selon le commissaire aux langues officielles du Canada, on ne doit pas limiter ou réduire les droits linguistiques au moyen de l’inaction ou de la procédurite.